Archives du mot-clé accord

Point sur l’exécution de l’accord du 2 septembre 2015 et autres engagements

Parallèlement aux discussions budgétaires du mois de janvier 2016, le CDP a demandé à la direction du GLFL de lui communiquer son plan d’exécution de l’accord MLF-CDP du 2 septembre 2015, né suite au conflit qui a opposé les 2 parties sur le budget 2014-2015.

Vous trouverez ci-après les engagements de l’administration et les mesures concrètes qui ont été ou seront mises en œuvre.

1-Effectifs par classe pour la rentrée 2016

Engagement de l’administration sur une baisse des effectifs, notamment pour les classes charnières (PS, 6e, 2de).

effectifs rentree 2016

2-Remplacement des enseignants

Février 2016 : Recrutement de 4 enseignants en charge des remplacements et de l’aide aux enfants en difficulté

3-Mesures pour l’amélioration de l’accompagnement des enfants en difficultés

Primaire :

Rentrée 2016 :  Formation des enseignants afin de mettre en place une adaptation des méthodes pédagogiques aux enfants en difficultés.

Demande de création à la MLF:

  • un poste d’infirmière, en charge avec les psychologues et l’enseignante spécialisée du repérage des élèves en difficultés d’apprentissage
  • un ½ poste d’enseignante spécialisée

Collège :

Janvier-juin 2016 : opération Mentions au brevet
Mise en place de groupes « maths+ » et « letttres+ » (1h/semaine)

Rentrée 2016 :

-6: Mise en place de 3h d’accompagnement personnalisé

-5e, 4e, 3: Mise en place de 2h d’accompagnement personnalisé

Poursuite de l’enseignement personnalisé en français et maths en 5e. Poursuite du développement des études dirigées mise en œuvre à la rentrée 2014.

 

Lycée :

Janvier 2016 : accompagnement des élèves de Terminales ES : heures supplémentaires d’accompagnement en philosophie, SES et maths.

4-Renforcement du programme libanais

-Classe de 2de : 2h de maths – 2h de physique – 1h de SVT. Les élèves sont dans la même classe de seconde.

-Classe de 1ere : organisation à l’étude pour septembre 2016 – au minimum 5h de complément en maths, physique et SVT

5-Hygiène des toiletteswc

Le nombre de femmes de service a été augmenté, avec :

-Passage systématique avant et après les récréations

-Mise en place d’un contrôle par signature des personnels à chaque passage

 

 


Autres engagements

Le CDP et la direction se sont également engagés à mener les 3 études suivantes.

1-Fratrie

L’administration fera une étude de simulation pour l’augmentation des réductions pour les fratries (calcul du cout à répercuter sur le 1er enfant)

2-Mur de soutènement de la cour du primaire

Il s’agit ici du mur arrière de la cour du primaire. Celui-ci est actuellement rendu inaccessible pour des questions de sécurité. Les études sont en cours par l’administration afin de connaitre les couts de travaux de soutènement, lesquels pourraient également permettre d’augmenter la surface de la cour.

Les moyens de financement de ce projet, hors budget, seront étudiés avec le comité des parents.

3-Caisse de solidarité

Elaboration d’un règlement interne comportant les modalités et les critères d’attribution des aides de la caisse de solidarité.

Publicités

Accord du 2 septembre: Réponses à vos questions

Suite aux différentes questions des parents concernant l’accord avec la MLF, nous tenons à expliquer les points suivants:

1-En référence à la circulaire du GLFL concernant les paiements, quel montant paierons-nous ?

Nous avons envoyé un courrier à la direction, hier 7 septembre, demandant un tableau explicitant les sommes à payer.FullSizeRender

En attendant d’avoir les montants exacts, nos calculs donnent des montants approximatifs entre 320 000 LL et 440 000 LL, selon le niveau et la remise fraterie.

2-Nous sommes indignés par le ton menaçant de cette circulaire et l’imposition de délais aussi courts. Allez-vous entreprendre une quelconque action à ce sujet ?

Nous aussi avons été révoltés et choqués par le ton utilisé et la procédure. Suite à quoi nous avons demandé dans notre courrier du 7 septembre à la direction :

– l’extension des délais de paiement

– le recours à la carte de crédit

– la facilitation du recours à la caisse de solidarité

– ainsi que l’adoption d’un ton conciliant et respectueux, en adéquation avec l’esprit de l’accord signé pour permettre de renouer avec la confiance mutuelle nécessaire à notre établissement.

Nous vous tiendrons informés des retombées de ce courrier.

3-Pourquoi avez-vous accepté cet accord, alors qu’au mois de juin 5% avaient déjà été proposés par la MLF, et même 4%?

Les 5% et 4% proposés par la MLF au mois de juin ne prenaient pas en compte nos demandes scolaires, synthèse des demandes des parents, lesquelles sont aussi importantes que le taux d’augmentation. Le 4% était de plus assorti de restrictions (ex. pas de climatisation), ce qui est inacceptable pour nous.

Le CDP a décidé d’accepter l’accord pour deux raisons principales :

  • Le Conseil arbitral de Beyrouth est la seule instance compétente pour décider de la légalité de l’augmentation. Or le conseil de Beyrouth n’est pas formé, car les écoles privées n’y ont toujours pas nommé leur représentant. Cette attente risquait de mettre en péril l’intérêt de nos enfants et l’école en difficulté. Ce qui n’est nullement notre objectif.
  • L’accord permettra la mise en œuvre de demandes scolaires et pédagogiques acceptées par l’administration, certaines avec implémentation immédiate, d’autres seront suivies par l’administration et le CDP. Nous avons obtenu un réel engagement de l’école à ce niveau, devant le Juge des Référés.

4-Etait-il finalement nécessaire de passer par les tribunaux pour arriver à cet accord ?

  • La décision de passer par les tribunaux, le Juge des Référés en l’occurrence, avait pour but principal d’appliquer la décision ministérielle et de protéger les enfants dont les parents n’ont pas payé l’augmentation décidée unilatéralement par le GLFL. Et ce suite aux menaces de la MLF de ne pas inscrire les enfants pour l’année scolaire suivante.
  • Le Juge des Référés ne statue pas sur l’augmentation et n’en fixe pas le taux.  Cependant, dans l’intérêt des deux parties, il a engagé une procédure de conciliation qui s’est faite en sa présence et sous sa direction au palais de justice de Beyrouth. Cela a permis d’obtenir des demandes scolaires et pédagogiques devant ce juge, ce qui n’était pas à l’ordre du jour au mois de juin.

5-Quelles garanties que le GLFL implémentera les demandes scolaires?

  • Cet accord a ete conclu sous la presidence du Juge des Référés. Il a été rédigé et signé par les deux parties puis intégré aux minutes du procès, ce qui donne à cet accord une force exécutoire.
  • Notre mandat s’étale sur 3 ans, et 2 exercices budgétaires sont encore prévus. Ce sera l’occasion de faire le point sur le respect des engagements des 2 parties sur ce présent accord.
  • Nous appelons les parents à nous aider à les réaliser et cela en nous relayant quotidiennement les problèmes qui touchent notamment :
    • aux absences non remplacées des professeurs,
    • aux heures libres,
    • au renforcement du programme libanais surtout en préparation du brevet et aux concours d’entrée aux universités libanaises,
    • à l’aide des enfants en difficultés scolaires,
    • aux problèmes d’hygiène.

Nous rappelons que sans la solidarité exemplaire des parents, cet accord n’aurait pas vu le jour, et nous serions restés à une augmentation de 6.99% sans acquis scolaires, et sans une réelle feuille de route de collaboration entre l’administration et le CDP, pour améliorer les conditions d’apprentissage et la qualité de vie de nos enfants, tout en soulageant autant que possible la pression financière sur les parents.

Nous continuerons à œuvrer dans ce sens, tout en comptant sur votre solidarité.

Communiqué conjoint aux parents des élèves du GLFL

Chers parents,

Un accord a été signé ce soir entre le Comité des Parents du Glfl, représenté par son avocat Maître Baroud, et la Mission Laïque Française, représentée par son avocat Maître Khadige. GLF-CDP-Communiqué Conjoint-09mai2015-p1

Cet accord en 6 points ouvre une nouvelle voie dans le litige qui oppose les deux parties pour ce qui concerne le budget 2014/2015.

Nous vous invitons à en prendre connaissance (version pdf de l’accord).

  • Pour les 3e souches, les parents paieront  un montant correspondant  à “80% de la rubrique “scolarité” et la totalité des autres rubriques” . Soit une réduction de 20% sur les frais de scolarité de la 3e souche.
    Nous avons demandé à la direction du Glfl les détails techniques. La procédure  de paiement vous sera explicitée dès que nous en aurons les détails.
    Les délais de paiement sont du 11 au 22 mai.
    (clause 1) 
  • Une période de négociations entre les 2 parties est accordée jusqu’au 29 mai. Pendant cette période, aucune communication ne sera effectuée sur ce sujet afin de ne pas entraver le succès de ces négociations
    (clauses 2, 3, 5).
  • Les attestations seront délivrées sans entrave.
    (clause 6)

Nous vous renouvelons nos remerciements  pour votre soutien et votre confiance et vous informerons du résultat des négociations dans le délai légal.


Pour vous tenir informés: abonnez-vous ou transmettez-nous vos coordonnées