Tentatives de déviation du conflit GLFL-Parents

Chers parents,

Merci de lire ce communiqué jusqu’à la fin.

La pression mise par l’administration sur les parents s’intensifie. Avoir nos enfants à la maison perturbe l’organisation familiale et professionnelle, le chaos amplifié par les réseaux sociaux génère inquiétude et colère surtout pour les parents des classes à examens…

Empêché par la justice de facturer l’augmentation demandée, le GLFL essaie par tous les moyens d’acculer les parents à payer l’augmentation gelée en opposant les parents et les enseignants.

Aussi, aujourd’hui plus que jamais notre solidarité entre parents et parents/enseignants est primordiale pour faire aboutir une cause juste et légale.

***

A la lumière du dernier courrier adressé le 25 avril par la MLF aux parents par l’intermédiaire du proviseur, et afin de ne pas perdre de vue les causes et les fondements du présent conflit, il est essentiel de rappeler les points suivants :
1-L’augmentation de la scolarité proposée par le GLFL est de 17%, soit en moyenne 1.700.000 LL annuel par enfant.
2- Les raisons qui ont poussé le CDP à l’unanimité de ses membres à ne pas signer le budget ne sont nullement liées à la loi 46.

Raisons : refus du GLFL de fournir certains documents explicatifs ou de justifier certains montants, refus de la MLF de baisser l’indemnité au propriétaire, refus du CDP que l’on fasse faire payer aux parents simultanément les amortissements et les investissements…

Cliquez pour lire le détail des raisons.
3- C’est la direction du GLFL qui a mis fin aux négociations bien avant le 28 février, date butoir de remise du budget au Ministère de l’Education.
4- Le CDP a notifié le 5 mars le Ministère de l’Education de sa non-signature du budget. Le Ministère de l’Education, n’ayant pas nommé un expert comme annoncé, le CDP a déposé un recours devant le tribunal arbitral. Dans ce recours nous avons notamment demandé un arbitrage sur certains points : les amortissements conséquents qui ne sont pas fondés sur un inventaire des biens ; le montant de l’indemnité au propriétaire qui a augmenté de 250% depuis 2008 ; les différentes rentrées externes (frais d’inscription, rentrées liées à la restauration et au transport scolaire…) payées par les parents mais qui ne sont pas prises en considération dans le budget alors qu’elles pourraient également limiter l’impact de l’augmentation des scolarités.

Malheureusement, le tribunal arbitral n’étant pas encore constitué à Beyrouth, nous avons dû présenter un recours devant le juge des référés afin de geler l’augmentation de 17% en attendant la résolution du conflit.
5- La juge des référés a gelé le 15 mars l’augmentation et a obligé le GLFL à nous fournir certains documents nécessaires pour bien mener notre mission. Cependant, malgré la décision du tribunal, le GLFL a refusé de nous fournir l’inventaire des biens.

Cliquez pour lire les détails.
6- Lors de l’audience du 18 avril, la juge a incité les parties à trouver une solution à l’amiable.

Le CDP a réitéré lors de cette audience qu’il avait des réserves sur le budget et ce indépendamment de la loi 46.

Cliquez pour lire les détails.
7- Dans une tentative de faire pression sur les parents, le GLFL a poussé les enseignants à faire grève en leur supprimant des droits acquis depuis des années et en revenant sur sa décision d’appliquer la loi 46. Ainsi la MLF a amputé du salaire de nos enseignants une partie de l’augmentation qui leur avait été accordée depuis le début de l’année scolaire en application de cette loi. Téléchargez ici le nouveau communiqué des enseignants libanais qu’ils adressent aux parents.

Cliquez pour lire les détails.
8- Le GLFL a encaissé jusqu’à présent 94 % du montant de la scolarité 2016-2017, soit 94% de l’indemnité au propriétaire qui représente la part qui revient à la MLF. Il a également encaissé 94% du montant de l’amortissement, lequel n’est pas justifié par un inventaire.
Le GLFL est dans l’obligation d’assurer à nos enfants les cours et de payer ses enseignants. Il en va de ses responsabilités en termes de priorités budgétaires.
9- Le CDP est ouvert à toute proposition qui préserve les droits des parents et des élèves. Le CDP coordonne avec le comité des enseignants ainsi que les différentes autorités compétentes pour trouver une solution à ce conflit.
Malgré le maintien de la grève des enseignants, soyons tous solidaires pour faire prévaloir une cause juste et légale. Nous vous remercions pour votre confiance et rappelons que la communication du Comité des Parents se fait uniquement via notre blog.

14 réflexions au sujet de « Tentatives de déviation du conflit GLFL-Parents »

  1. dobs

    Bien sûr nous sommes avec les professeurs, mais je suis solidaire avec vous. Je trouverai comment faire garder mes enfants si la grêve persiste. Mais il est hors de question d’avoir une hausse de 17%.
    Nous suivrons les recommandations du CDP.

    J'aime

    Répondre
  2. leelouz

    Le travail que vous faites est remarquable.
    Nous vous soutenons 100%.
    Non à la hausse de 17%.
    Nous demandons de la transparence concernant les différentes rentrées externes qui constituent une somme tres importante est qui devrait etre inclues dans le budget (ou vont-elles??).
    Non au chantage vis a vis des professeurs et des parents.
    Courage au CDP et encore merci.

    J'aime

    Répondre
  3. Hachem

    A similar dispute took place in 2015 between the GLFL and the CPD. The communications of the CPD for the months of May-July 2015 are particularly interesting, especially insofar as the Ministry of Education was formally involved by CDP’s lawyer (Me Baroud at the time). It should be noted that, back then, the GLFL did not bluntly cause a strike of the teachers in order to blackmail the parents. Let us stay alert and united. This is going to be a long fight.
    My own opinion is that CDP and the teachers should raise their cooperation to the highest extent and why, not, start planning together and issuing joint communiques. The Ministry should also be brought in to support both of them against unilateral illegal dicatats by GLFL’s administration

    J'aime

    Répondre
  4. Sabine Sidawi

    Les agissements de la MLF sont très désolant, et n’ont aucun lien avec la pédagogie qu’on attend d’un établissement qui a assuré notre éducation dans le passé (Parents) et aujourd’hui celle de nos enfants. Je suis déçue que la direction de la GLFL, suive aveuglement les décisions prises par la MLF à Paris, sans aucun questionnement. C’est petit d’essayer de diviser pour mieux régner. Soyons Parents et Enseignants solidaires pour le bien de nos enfants et notre établissement scolaire.

    J'aime

    Répondre
  5. Nagi sfeir

    Nous devons demander au lycee des indemnites pour ces journees de greve. Je pense que cette fois ci il est imperatif d aller jusqu au bout et de mettre une fin aux abus.

    J'aime

    Répondre
  6. Nadim Ghantous

    Le GLFL et la Mission Laique Francaise ont devié de leur mission à cause de l’entêtement et de l’arrogance de ses représentants. La MLF a oublié nos enfants! Pourtant la solution est simple. Nous sommes prêts a payer une augmentation raisonnable et surtout financièrement justifiable, avec documents à l’appui. Pénaliser les profs est une honte! Suspendre les cours à nos enfants est un scandale!
    Publiez les noms des responsables et ne les laisser pas se cacher derrière l’anonymat des initiales d’organismes tel que le MLF ou le GLFL!
    Cette affaire a trop duré. La balle est clairement dans le camp du MLF et du GLFL.

    J'aime

    Répondre
  7. Daniele

    Messieurs-Dames du CDP,
    Je vous felicite pour le nombre tres eleve de reponses positives que vous avez eu sur le blog: 6 reponses.
    Je voudrais savoir si le cerveau qui a planifie le recours a la justice pour le gel des scolarites, a planifie aussi la facon dont nos enfants vos recevoir l’education qu’ils sont en train de rater.
    Je voudrais savoir quel cerveau equilibre peut croire que les employes d’un etablissement, usine, ecole, ou autre …, peuvent se mettre du cote du client, contre leur superieurs directs qui leur payent leurs salaires et eduquent gratuitement leurs enfants.
    Toutes les grandes ecoles du pays sont en train de fonctionner et d’encaisser les augmentations; et tous les enfants du liban sont a l’ecole, sauf nous.
    Est-ce que le CDP a prevu de nous donner l’argent des lecons particulieres necessaires pour combler les lacunes de mes enfants ?
    Toutes mes felicitations pour vos resultats: Quelles sont nos alternatives a part jouer a la PS toute la journee ?

    J'aime

    Répondre
    1. Nadine

      Pcq tu ne payes pas Danièle deja des cours particuliers pour tes enfants ? Tu as vu les taux de reussite de nos élèves dans les universités? Et les difficultés qu’ils ont aussi bien en arabe qu’en matières scientifiques ? Tu penses que le rapport qualité/prix est satisfaisant au Lycee ? Tu acceptes qu’il y ait des comptes (ouverture de dossier, Trilica, Connex,…) qui ne figurent pas dans le budget ? Si oui tu es typiquement libanaise alors: on accepte que nos responsables se foutent de nous sans rien dire.. On n’a pas appris pour se battre pour le minimum de nos droits. Mais vois-tu nous on n’est pas comme ça.. Le CDP ne l’est pas non plus. Nous sommes à majorité anciens lycéens à l’époque où le Lycée etait vraiment le GRAND LYCEE, où on a appris d’aller jusqu’au bout dans la défense des Droits et Principes de la République :Liberté Egalité Fraternité… Et j’ajouterai meme au tout debut: Légalité. Je veux que mon Lycee redevienne ce qu’il était avant: une école pour Tous, école de la mixité sociale, avec un niveau académique élevé… Tu ne penses pas que ça vaut la peine de faire la bataille ??
      Quant à la question d’avoir les enfants à la maison j’aimerais bien savoir qu’est ce qu’il a à faire le CDP là-dedans… C’est lui qui a pris la décision de faire la grève par hasard ? Ce n’est même pas lui qui paye les profs ! Il n’a rien à faire dans le conflit profs/administration. Et si les personnes concernées (et je veux dire par là les profs) n’ont pas choisi de revendiquer leurs droits par la justice qui doit etre notre 1er recours dans un État de Droit je trouve que c’est dommage. Avec tout le respect et l’amitié que je leur porte, malheureusement je trouve qu’ici ils ont fait grave erreur et même (excusez moi le terme) ils ont fait preuve d’irresponsabilité. En tant de grève continue j’assure le minimum du service sinon je ne serai pas couverte par la loi. Que serait-il alors quand ce service est celui de l’éducation et que les  » clients » sont les enfants ? Mais bon, c’est leur décision, c’est leur choix et c’est à eux d’en assumer les conséquences… Et c’est à eux donc que tu devais t’adresser (d’un ton plus poli de toute façon).

      J'aime

      Répondre
      1. Daniele

        Nadine,
        Ce n’est pas en mettant les enfants à la maison que leur niveau va s’améliorer.
        Ce n’est pas en parlant d’argent avec le GLFL que le niveau des enseignants va monter.
        Si vous pensez que le CDP n’a rien a voir avec la grève, c’est que vous n’avez rien compris à cette crise; d’ailleurs, c’est comme ça que le CDP vous aime: Comme des moutons. Quand même, demandez à une de vos copines CDP de vous expliquer de nouveau l’affaire. Moi j’ai demandé à des avocats.
        Pour répondre à votre question, non, je n’ai pas encore eu besoin de leçons particulières, mais cela ne saurait tarder, grâce a des parents comme vous. Le CDP est presque le même depuis 4 ans et le niveau de l’école est en chute libre.
        Je ne vais pas écrire plus que ça parce que cette réponse ne sera probablement pas mise sur le site.
        Danièle.

        Aimé par 1 personne

  8. Daniele

    Ayez le courage de poster mon commentaire ci dessus! Car vous ne postez que les commentaires qui appuient votre position! Cest bon pour votre moral

    J'aime

    Répondre
  9. ghassan koteit

    J’espère que le CDP tiendra bon dans sa position juste et ferme. cette grève sciemment provoquée par la MLF pour monter les parents contre les professeurs ne doit pas aboutir à ses fins. c’est vrai que garder les enfants à la maison n’est pas facile, mais ça fait du bien de temps en temps de s’investir dans une cause juste. pensons seulement a ceux, mixité sociale oblige, qui se saignaient déjà pour payer la scolarité l’an passé, et qui ne pourront absolument pas trouver 1.7M par enfant de plus cette année! je suis certain que ça redonnera du courage aux grincheux. personnellement, j’ai obligé les enfants a lire pendant les « heures de classe à la maison »… bon courage au CDP, bon courage aux parents…. et bon courage aux profs.

    J'aime

    Répondre
  10. Daniele

    Voleurs d avenir , ou etes vous?? Il ny a que les cons qui ne changent pas d avis!!! Jusqu a present vous nous avez prouve que vous etes cons , mal conseilles et que vous foutez de l avenir de nos enfants! Mais il nest pas trop tard pour tout arranger: nos enfants ont rate leur annee scolaire. Pas de conscience????vous netes pas des humains

    J'aime

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s